samedi 20 août 2022

Ostara - Les fées du printemps

Même si on approche aujourd'hui plus de l'équinoxe d'automne que de celui du printemps, je voulais vous partager cette vidéo et sa musique qui rendent hommage à Ostara. Ostara est la déesse païenne éponyme de la fête de l'équinoxe célébrant le retour à la vie et à la fertilité de la terre. 

La version ici enregistrée est interprétée par une harpiste recrutée pour l'occasion sur fiverr.

vendredi 12 août 2022

Par quoi commencer ?

Lorsque l'on commence la musique, on est empli de rêves, de grandes idées, mais souvent le portefeuille n'est pas super garni pour se projeter tout de suite dans du super matériel professionnel haut de gamme. Du coup, par où (et surtout par quoi) commencer  ?

Sans vouloir jouer les rabat-joie, je crois qu'il faut d'abord commencer par se poser et réfléchir à ce que l'on veut faire tout de suite et projeter dans 1 an, dans 5 ans, ... ceci va aider à déterminer ce qui sera nécessaire pour continuer et quelle orientation prendre pour anticiper les prochaines étapes.

 

Je veux chanter sous la douche en m'accompagnant avec un Ukulele pendant les 50 ans à venir ... 

Vu le projet, on va faire simple, il est probable que la plus grosse difficulté soit de trouver un Ukulele en matériau résistant à l'eau....  mais pas trop d'autres contraintes finalement (peut être maintenir la température de l'eau pour ne pas désaccorder l'instrument et l'instrumentiste) . Du coup, si le seul public que vous voulez conquérir est vous-même, il ne reste qu'à faire le tour des magasins vendant l'instrument de vos rêves pour trouver le meilleur prix. Par contre, je ne vous serai probablement pas d'une grande aide sur ce sujet.

Je veux chanter et m'accompagner avec un clavier devant ma famille. Dans quelques temps, ce sera dans un bar. Je compte enfin attaquer de plus grosses scènes plus tard.

On entre dans des choses plus intéressantes pour moi. Pour le choix du clavier, je vous laisse maître de votre choix en fonction de vos exigences, on peut avoir de tout. Cependant, pour chanter, vous allez probablement avoir besoin d'amplifier votre voix dès que vous sortirez du salon. Vous aurez donc besoin d'un microphone et d'un amplificateur. Pour avoir le contrôle de manière centrale de l'équilibre entre votre voix et votre clavier, il faudra une forme de mélangeur ou console de mixage.(je parle de fonction remplie, pas nécessairement d'appareils distincts).

De nombreux claviers d'entrée-milieu de gamme embarquent déjà la partie amplification et diffusion du son. Certains claviers proposent nativement une entrée microphone et un réglage du volume du microphone. Avec un microphone (dynamique pour rester le plus libre possible) et le cable adapté, vous aurez sous la main tout ce dont vous avez besoin pour réaliser vos débuts scéniques devant tata Jeanne et tonton André. Lorsque vous voudrez aller plus loin, si votre clavier possède des sorties adaptées (ligne) en plus de la prise casque, vous pourrez probablement le raccorder à un système d'amplification externe, voire une sono plus complète que je ne détaillerai pas ici. Un 1er micro correct se trouve autour de 50€ chez AKG, beyerdynamic, audio Technica ou Sennheiser. 

Attention, on ne branche pas un micro sur un ampli guitare sans entrée adaptée. Ni l'ampli ni le micro, ni vos oreilles n'apprécieraient. 

Je suis auteur-compositeur et je veux composer et enregistrer le prochain tube de l'été à la maison

Pour enregistrer, que ce soit un futur tube original ou un cover de votre chanteur-se préféré-e, il faut de quoi enregistrer, et de quoi capter votre voix. Pour l'enregistrement, il faut choisir entre l'ordinateur/tablette et du matériel dédié. Pour capter la voix, un micro est nécessaire.  

Vous avez déjà un ordinateur / une tablette ? Un simple microphone avec une connectique USB pourrait faire votre bonheur. Directement branché sur l'appareil, il ne reste plus qu'à enregistrer. Ils existent à tous les prix, 

  • à 25€ pour un "jouet" qui, sur un coup de chance, pourrait faire l'affaire comme un à 50€. (Bird, ...)
  • à 50€ pour de l'entrée de gamme. (Eagletone, T-Bone, ...)
  • à 150€ et au delà pour des modèles moins controversés de marques renommées (Audio-technica, ...)

Pas d'ordinateur/tablette à disposition ? pour 150-200 € on trouve des enregistreurs portables capables d'enregistrer simultanément 4 pistes dont un couple de micros stéréo embarqué, de faire de l'overdub et du mixage basique, valable pour une maquette. Nombre d'entre eux proposent un mode 'Interface Audio USB', ce qui permet de travailler aussi comme avec un micro stéréo USB. Pratique d'un point de vue extensibilité. Quelques modèles à regarder en comparant

  • Tascam DR-40x  et gamme supérieure
  • Zoom H4n et gamme supérieure

Pour travailler de manière plus avancée (avec plus de pistes/instrument), on peut s'orienter vers un multipiste portable. De 2 à 8 pistes enregistrables simultanément, une mini console de mixage, parfois des micros intégrés, parfois un mode interface audio USB, une connectique audio très disparate ... les modèles sont à comparer en fonction des besoins précis. Quelques modèles historiques et plus modernes 

  • Zoom R8/R16/R24  ou plus récemment le R20, mais aussi les Livetrack L12 ou L20
  • Tascam dp003, dp006 ou dp008 ou les consoles Model12, Model 16 et Model24. ainsi que les désormais collector Portastudio DP24 et DP32.
Encore une fois, tout ceci est une question de savoir quels sont vos besoins et quel est le projet d'évolution. Investir dans une Model24 pour faire un podcast en solo, c'est probablement jeter de l'argent par les fenêtres alors qu'acheter un micro USB premier prix pour enregistrer un groupe de rock est probablement sous-dimensionné pour une production "moderne". 

vendredi 19 novembre 2021

Le gros son ? mais pourquoi pas fait maison ?

Illustration
J'en suis certain, vous êtes, comme moi, à la recherche d'un son particulier. Forcément, vous n'arrivez pas à le trouver dans les banques de samples. Soit elles ne correspondent pas à votre budget, soit elles n'existent pas du tout. En plus, l'instrument que vous cherchez, vous l'avez sous la main. Mais comme chacun sait, fabriquer une banque de sons convaincante et réaliste est hors de portée ...

En fait, non, pas tant que ça.

Mais alors, que faut-il pour y arriver ?

En fait, pas grand chose. Voici une liste du strict minimum

  • Un ordinateur permettant de faire un peu de MAO pour travailler
  • Une interface audio et un micro décents ou un enregistreur portable. (autour de 150 € on commence à déjà quitter l'entrée de gamme)
  • Un instrument à enregistrer
  • Un logiciel d'édition audio (audacity peut très bien faire l'affaire pour ce genre de tâche. Une DAW plus complète peut être parfois plus confortable)
  • Un logiciel permettant de générer des banques de son (comme polyphone)

Avec ça, on est déjà capable d'enregistrer les samples, de les découper, de les nettoyer. 

Au boulot. 

On souffle. On frappe. On gratte. On frotte. On enregistre note après note, nuance par nuance. Si besoin, on enregistre avec plusieurs jeux différents (médiator vs doigts par exemple) en conservant le maximum de résonnance naturelle de l'instrument. On découpe ensuite fichier par fichier en essayant de nommer les fichiers de manière uniforme.

Par exemple : 

    MaGuitare.Fa#.Pick.ff.wav

    MaGuitare.Mi.Doigt.mf.wav

Le travail fastidieux est-il terminé ? NON ! il ne fait que commencer.

On lance maintenant polyphone et on importe les fichiers de samples. (ci-dessous, l'illustration avec une banque de tinwhistle sur laquelle je travaille actuellement)

éditeur de sample polyphone

Si les échantillons sont bien nommés, on va se simplifier le travail pour la suite.

  1. Déterminer la note jouée (l'outil vous aide à l'identifier)
  2. Corriger la hauteur de la note. (l'outil vous aide à identifier la correction nécessaire sur la base d'une analyse spectrale du sample)
    Aide à la correction de hauteur
  3. Déterminer les points de bouclage. En zoomant sur la forme d'ondes, l'outil vous aide à déterminer au sample près les points de bouclage. Il n'y a donc plus de raison d'entendre des clics lors des boucles.
    édition du point de bouclage
  4. Le sample est probablement prêt (on peut toujours modifier un peu l'equalisation pour harmoniser des samples qui seraient trop hétérogènes, mais j'évite en général de le faire ici, je gère ça plus tard dans ma DAW lorsque j'utilise les instruments)
  5. On passe alors au mapping vers un instrument qui se traduit par paramétrer les samples pour répondre aux injonctions du clavier maître.
    Mapping des notes aux samples
  6. L'instrument une fois entièrement configuré peut être mis dans un programme (appelé ensemble par Polyphone car on peut y regrouper plusieurs instruments).

Bon, pour un Tin Whistle, on en a pour quelques heures avec une seule nuance de jeu. Alors, pour un piano à queue, dont on voudrait capter la moindre des subtilités, le travail est Kolossal !!!

Bien que n'en étant pas arrivé là (faute de piano à queue à sampler), ce travail rébarbatif m'a surtout donné envie de me simplifier la tâche. Je suis tombé au cours de mes recherches sur un outil développé par Versilian Studios qui permettait de générer un fichier SFZ.

Le format SFZ c'est un fichier descriptif d'une banque de sons dans un format compatible avec polyphone. Il est reconnu par de nombreux samplers du marché tels que Kontakt ou sfizz.

 En l'utilisant, je suis assez rapidement arrivé aux limites de l'outil. Malgré la souplesse grâce aux dictionnaires de correspondance, il ne permet finalement que de dresser une liste assez basique de samples et nécessite de (trop) nombreux clics pour générer chaque banque (interface graphique en java, pas de CLI)

Il m'est donc venu l'idée de me lancer dans un outil équivalent que je pourrai faire évoluer à ma guise pour mon propre usage. Ainsi est né mon petit SFZBuilder que vous pouvez commencer à utiliser. Il devrait s'améliorer régulièrement au fil du temps pour automatiser de plus en plus de tâches. Il est écrit en python3 et peut s'exécuter directement en ligne de commande (ou pourquoi pas être invoqué depuis un gestionnaire de fichiers). Du coup, je peux re-générer toutes mes banques par une simple ligne comme ceci : 

find ~/mysamples/ -type d -maxdepth 1 -exec python3 SFZBuilder '{}' \;